Tous mes articles

Quand l’enseignement de la géographie bouscule le fédéralisme

Bernois et Jurassiens ont donc recommencé à s’écharper autour du sort de la ville de Moutier. C’est à moi! – Non, c’est à moi! Voilà bien du cantonalisme étroit, et peut-être même étroitement étroit. Les protagonistes de cette dispute territoriale ont-ils conscience que nous sommes au XXIe siècle, bientôt au XXIIe, que le monde change de plus en plus vite, que les frontières et les esprits bougent, et que les sacro-saints cantons suisses sont en train de vivre aujourd’hui des bouleversements encore jamais vus?

Si nous nous emballons ainsi, c’est que nous venons d’apprendre – avec un certain étonnement, nous l’admettons – que les deux demi-cantons d’Appenzell Rhodes-intérieures et d’Appenzell Rhodes-extérieures, le premier catholique et le second protestant, ont décidé de s’intervertir. Oui, vous avez bien lu: s’intervertir! Au lecteur sceptique, nous répondrons que notre source est on ne peut plus sérieuse, puisqu’il s’agit d’un manuel de géographie utilisé dans les classes primaires vaudoises, et qu’une jeune maman nous a montré il y a quelques jours. Il y est clairement indiqué que, contrairement à ce que nous avions connu jusqu’à aujourd’hui, les lettres «AR» se rapportent à Appenzell Rhodes-intérieures et «AI» à Appenzell Rhodes-extérieures. Nous avons relu trois fois attentivement, la maman aussi, mais c’est bien cela qui est enseigné.

Il y a plus fort encore! Sur l’infographie en question, nous découvrons que les mêmes lettres «VS» désignent non seulement le canton du Valais, comme nous l’avions nous-même appris, mais aussi celui de Vaud. Nous en déduisons que ce dernier, après avoir raté sa fusion historique avec Genève, a finalement accepté d’unir sa destinée au Valais. Il n’est pas exclu que l’initiative soit venue du Service des automobiles, dès lors que de nombreux conducteurs vaudois circulaient déjà depuis des années avec des véhicules immatriculés «VS».

VS pour Vaud-Valais, pourquoi pas? Ce nouveau super-canton réussira-t-il enfin à annexer Genève, pour qu’on puisse écrire «VSG»? Si le rapprochement se fait avec Obwald, ce sera «VSO».

Une chose est claire: las de l’immobilisme et de la frilosité du monde politique, les géographes ont maintenant pris les choses en main pour repenser le fédéralisme. Contrôlez les manuels scolaires, vous contrôlerez le monde!

(Le Coin du Ronchon, La Nation n° 2110, 23 novembre 2018)